Comté AOP, au lait cru de vache. Fromage du Jura. Direct Producteur. Disponible sur FromageDeMontagne.fr
Comté AOP, au lait cru de vache. Fromage du Jura. Direct Producteur. Disponible sur FromageDeMontagne.fr
CAve d'affinage. Comté AOP 18 mois d'affinage. Jura. fuité. coeur de meule. fromage blanc.
Comté AOP 18 mois d'affinage. Jura. fuité. coeur de meule. fromage blanc.

Comté AOP Grande Réserve 16 à 18 mois

Prix normal
€8,70
Prix réduit
€8,70
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du passage à la caisse.

Fromage préféré des français, il nous vient du Massif du Jura.

Nous avons sélectionné la durée d'affinage 16 à 18 mois. C'est à ce terme qu'il révèle son onctuosité et son étonnante complexité aromatique.

Texture : pâte onctueuse parfois parsemée de petits cristaux de sel.

Goût : intensité modérée. Arômes riches et persistants de noix, châtaigne, amande grillée et beurre fondu.

 

Accord parfait avec un vin Jaune du Jura AOC : vin d'Arbois, ou Château Chalon.

Température de dégustation : 14°C

Quantité par personne ( en fondue ) : 200g, 300g pour les bons mangeurs.

Conservation : au réfrigérateur dans son papier d'origine, il restera beau et doux pendant 5 à 10 jours. C'est un produit vivant, il s'affinera avec le temps.

 

 

Lait Lait cru entier de vache
Famille de fromage Pâte pressée cuite
Affinage 16 à 18 mois
Texture Souple et fondante
Matière grasse 34 %
Conservation Au frais entre +4° à +8° C
Origine Jura / Franche-Comté
Utilisation Chaud, froid, fondu

 

 

Histoire du Comté

Le comté (ou gruyère de Comté) est né en des temps où la rudesse des longs hivers obligeait les hommes à penser collectivement leur subsistance ; en premier lieu, il convenait de pouvoir stocker le lait abondant en été afin d'en avoir profit durant l'hiver. La fabrication de grands fromages secs et durs permettait également de les faire voyager plus facilement et de les vendre. Pour cette production, 500 litres de lait sont nécessaires. C'est cette raison qui poussa les producteurs de lait à se fédérer. Il fallait en effet le lait de plusieurs troupeaux pour faire un seul fromage. Mettant en commun leur produit pour le faire fructifier, ces coopératives prirent le nom de fruitière4. Les valeurs de solidarité véhiculées par ces fruitières ont survécu à huit siècles de production.
La fabrication de grands fromages est attestée dès les XIIe et XIIIe siècles dans des fructeries2. Dès 1264-1280, une production fromagère est signalée à Déservillers et Levier ; ce fromage est appelé vachelin, par opposition au fromage chevrotin élaboré avec du lait de chèvre. En 1380, des fromages de grande taille confirment l'importance des fruitières sans lesquelles la quantité de lait nécessaire ne pourrait être réunie. La fabrication du comté actuel dérive de la recette du gruyère et a été introduite vers le début du XVIIIe siècle en Franche-Comté, comme dans le Jura vaudois, par des fromagers originaires de la Gruyère.