Histoire du fromage à Raclette

    Les Hommes à l’origine de chaque Raclette de Savoie savourée - producteurs de lait, producteurs fermiers, fromagers et affineurs - sont aujourd’hui garants d’une histoire et d’un savoir-faire spécifiques qui remontent au Moyen-Âge.

    À cette époque, les paysans avaient l’habitude de la consommer en été, en plein air, quand ils emmenaient paître les vaches. Ils faisaient fondre une demi-meule de fromage devant un feu de bois et raclaient ensuite la surface fondue du fromage avec du pain ou des pommes de terre. D’où son nom « Raclette de Savoie » !

    Elle est aujourd’hui fabriquée dans le respect de ses origines, pour une saveur et une texture caractéristiques, qui font sa typicité tant appréciée !

  • Fabriquée au lait cru ou thermisé (léger chauffage du lait)
  • Lait de vache uniquement
  • Pâte pressée non cuite
  • Meule de 6 kg
  • 30 cm de diamètre et 7 cm de hauteur
  • Belle croûte lisse de couleur jaune à orangée voire brune
  • Pâte souple et fondante, blanche à jaune paille
  • Goût équilibré et typé, aux arômes lactés
  • A chaud : la pâte devient douce et onctueuse, sans faire d’huile, pour un goût généreux et équilibré, sans être trop salé
  • Existe en fermier (plaque de caséine verte) et en laitier (plaque de caséine rouge)
  • Durée d'affinage : 8 semaines minimum, sur planches en bois
  • Matière grasse : 48 à 52% de gras sur sec
  • Alimentation des vaches naturelle, diversifiée, locale et non OGM (<0,9%)

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés